Mabrouk Alikom Ramdankoum

<

Hall Hlalak Ya Sidna Ramdan Ach'hadou ana La Illaha Illa Allah Mohamed Rassoul Allah

Dans mon enfance la vue du croissant pour déterminer le début du mois lunaire (1er chaoual ) qui est un événement en soi reste de nos jours l'objet de désaccords et divise encore le monde arabe. certains l'ont vu au télescope, d'autres interdisent les moyens techniques modernes et exigent une vision à l'œil nu au crépuscule , d'autres exaspérés n'ont ni vu ni connu ni même entendu parler ! ! Résultat certains fêtent l'Aïd d'autres le lendemain.
Pourtant personne ne pensa à consulter l'observatoire du Caire, la plus grande institution du genre dans le monde musulman. Afin d'éviter des querelles cet obsevatoire avait pris la précaution de procéder à des calculs précis sur la base des observations astronomiques. Les Egyptiens ont toujours été très forts en astronomie. Ils avaient autrefois calculé le rayon de la terre en comparant la différence dans la hauteur du soleil entre Alexandrie et Assouan au moment du solstice d'été. Mais il s'agit d'un exploit vieux de plus de cinq mille ans.
Les arabes attachés à la tradition , préfèrent regarder à l'oeil nu plutôt que d'utiliser la technologie venue d'occident et oublient les "hadiths" du prophète Mohamed (SAW) qui disait "qui aspire au savoir adore dieu".
Aux dernières nouvelles l'organisation de la conférence islamique a décidé d'affréter dans deux ans un satellite pour voir de plus près le croissant .. Attendons et voir (wait and see)
"Aدdkom mabrouk" (bonne fête de l'Aïd)