Les Festivités de Lalidjiya

<

Les Festivités de Lalidjiya


C'est le genre de musique moderne , c'est à dire l'utilisation des instruments à cordes ' Kanoun Aoud , Violon et accordéon ), la troupe était sous l'égide du grand artiste Djabella Mohamed dit Hamma Laama , compositeur et certainement le chanteur le plus apprécié dans son temps à Oued Righ .
Ce qui caractérisait ces fêtes c'était l'hybridité de l'assistance qui en majorité était jeune trouvant un moment de détente plonge dans la débauche conjoncturelle loin des yeux et des oreilles des anciens . Les femmes ne peuvent y assister que derrière un Haouli tendu le long de la place . Les disputes et les querelles commencent généralement aussitôt que la musique commence suite à la présence des grands ivrognes (Kouala) , ce qui se termine dans la majorité des situations par des bagarres d'armes blanches y compris les Mendjels ; ceci me rappelle les grands animateurs avec leur bonne humeur - Berri - Nemouchi - Ghoricha - Boninni - Zoumbli.
il y avait un grand danseur Touggourti originaire de Djamaa qui dansait mieux que n'importe quel femme sur terre dansant l'orientale ou reboukhi. C'était el merhoum: Bennouna : un grand homme , très charmant .