Les Artistes de Touggourt

<

Brahim ADAMOU le pionnier du théâtre à TOUGGOURT

Date : 01/12/2008
Ecrit par : M Larbi ADAMOU

Brahim ADAMOU le pionnier du théâtre à TOUGGOURT.
Le but de cet article est de donner au lecteur un aperçu des hommes de la région qui sont passés inaperçus dans cette région mais qui ont par contre fait de leur mieux dans tous les domaines ,surtout social et culturel.
Je vous parlerais dans cet article de la première personne qui était proche de moi , cette personne c'est mon regretté pére .
Né en 1911 dans cette ville Touggourt , à la mort de son pére Taleb Larbi ADAMOU en 1931 il prendra la responsabilité de faire vivre ,sa mére,ses frères et soeurs qui étaient au nombre de :06 .
Il apprit tout le Coran , la grammaire ,le fikh et devint Taleb comme son pére.
Pour le besoin de sa famille il débuta comme commerçant ,exporta des dattes méme à l'étranger;mais en tant que nationaliste né ,il adhéra aux mouvements nationalistes de l'époque : djamiat el mouslimine du Cheikh Abdelhamid Benbadis et devient l'un de ses représentants dans le Sud .
Amateur de théâtre il créa la première troupe théâtrale de la région durant les années 40.Cette troupe fut baptisé -EL KAWKAB ETTEMTHILI EL DJAZAIRI-Voir photo 1.
Elle donna sa première représentation vers 1945 à TOUGGOURT
Taleb Brahim était aussi musicien et chanteur on l'appelait dans le temps -Boulboul essahra-
Il composa beaucoup de pièces de théâtre je citerais quelques une par la suite .
devenant gênant à Touggourt ,il fut chassé par la France et du s'installer à Alger,vers 1949.
Il parti donc avec les membre de sa troupe à l'époque ,ses frères le suivirent tous sauf son frère Ahmed qui immigra en TUNISIE.
Sa troupe se composait de: Mohamed Lakhdar Essaihi -Le poéte- Chebbah Mekki-Samra Djillani
le Chahid Adamou Mohammed-Bahri qui deviendra plus comédien et homme de théâtre.-voir photos-
Abderrahmane Adamou et tant d'autres.......
A Alger il fit la connaissance de plusieurs hommes de théâtre qui deviendront par la suite ses meilleurs amis :Je cite Mohamed Touri,sa femme Wahiba,Hassane Hassani -Boubegra- Tayeb Aboulhassane, et surtout le Grand Bachtarzi Mahieddine.Allal El Mouhib,Hamid Ennemri................
Il rejoint l'Opéra d'Alger et participe à beaucoup de représentations théatrale avec ses amis-
De ses pièces je peux citer en désordre ,car normalement elle doivent exister dans les archives du TNA et de la radio:

Ah ya saadi-Piéce socio comique
Zait oua bait oua Nagaz el hait-Pièce comique et sociale
Azri ou fi ragbtou tarous-Pièce sociale
Elbaramica-pièce à caractère historique et nationaliste.
Salah el Mahdi -Historique
Ouald Ellil-Social --
El ouassia-Pièce sociale.
En 1955 et après la mort son meilleur ami Mohamed Touri dans la prison,il quitta l'opéra .,change de métier et devient docker pour subvenir au besoin de mes frères .Mais il continua à écrire des pièces qu'il vendait à la chaine arabe d'Alger .
Il militait comme tout algérien au sein du FLN dans la région d'Alger ...
Arrêté plusieurs fois par l'armée française de 1954 à la mort de son frère en Décembre 1961 qu'il aidait dans sa tache de chef de réseau de L'ALN dans la région d'Elharrach-hussein Dey-Kouba. Mon pére n'a jamais sollicité sa carte communale.
Après l'indépendance il intégra les rangs de L'U G T A jusqu'a sa retraite puis sa mort en 1994.

Said Bouaga


Said Bouaga

(cherifa ghanem)

Said bouagga ,Allah yerhmou,était un chanteur touggourti ,fils de Mestawa. Il était charmant ,brun, 1m60/65 à peu prés. Il s'est marié deux fois et il avait des gosses avec les deux femmes. Il a aimé une autre qu'il a même chantée dans ses chansons ,mais ne s'est pas marié avec. Il était responsable de la radio des Oasis de Touggourt , à la rue de l'Indépendance (présente jusqu'à aujourd'hui en en état de ruine ). La première et peut etre l'unique radio dans tout le sud algérien. Il chantait lors les mariages ,et avait gravé des disques ,dans ses chansons ,il chantait la beauté de la vie au sahara, celle du fellah "aichet el fellaha mertaha ayech fi khir w raha", la beauté de la fille touggourtie "ya idabi naya ya idabi men hemlatni zouada w mraya","hellouma ya hellouma nodi yezik mnouma" .Il disait les paroles, composait aussi et il avait un orchestre composé de: Smil Khelil (kanoun), Djellabi Ahmed"douce" (le violon) , Deradji Meliana......etc ,il était accompagné par des petites filles de sa famille et d'autres pour faire la chorale.

Said Gheddara

Said Gheddara

Hamma Laama

Hamma Laama
HAMMA allah yerhmou,était complètement aveugle .C'est le fils de Djamaa mais il était l'ami adoré des touggourtis(es).il jouait le luth(el oud).il avait une trés belle et forte voix. Il chantait dans les mariages aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Il y avait une trés grande entente entre lui et les femmes dansant au mariage ou l'aidant à faire la chorale ,jouant la derbouka ou le bendir. Il était réputé par sa fameuse phrase:"rani nchouf!"
Quand il y avait une fête de mariage pour hommes : Lalajya, il y avait un grand danseur touggourti originaire de Djamaa qui dansait mieux que n'importe quel femme sur terre dansant l'orientale ou reboukhi. C'était el merhoum: Bennouna : Un grand homme
qui était trés charmant .Il y avait Bouagga , Bennouna et Hamma et bien d'autres..........

2. Posté le 13/03/2010 - 16:27 par cherifa ghanem

Assouli

Assouli
(Assouli était originaire de Blidet Amor, son nom gachwa assouli ,il était aveugle et il écrivait les paroles de ses propres chansons,il était l'ami de Bajouya (si je ne me trompe pas c'était l'ancien maire de Touggourt) et quand celui-ci fut incarcéré Assouli a écrit sa fameuse chanson "Nadouli wkhiyi walah lahgouni lih, khbarou jatni 3al ghafla walmakla manazlatlich". Sa soeur Fatna Assouli ( elle aussi non voyante, connue à Blidet amor sous le nom de Fatnana) chante toujours les chansons de son frére ou les siennes comme "3ini ya 3ini sidi rabi koun 3wini").

Mamma El Bouri

Mamma El Bouri

Allah yerhemha,c'était une tebballa spécialiste du petit bendir .elle était la plus importante dans le groupe,c'était la principale puisqu'elle tapait reboukhi et faisait activer la danseuse d'une façon bien spéciale .elle était charmante bien qu'elle ait été plus au moins bislouche et trés autoritaire tout à fait comme saadia jedra Allah yerhemha.on sentait qu'il y avait une certaine complicité entre elles et peut etre meme une amitié.Mama est morte trés jeune.

BAI EL GHAYAT

Allah Allah ya donya , Allah Allah ya Zman , cet homme , ce gaillard celui qui a accompagner nos mariages et nos joies à travers les ruelles sinueuses de l'ancien Nezla , son mizmar a la main gonflant dégonflant ses joues infatigables d'air et de musiques du Zab et du sud tunisien et biensûr du Hachani d'Oued Righ , un homme si gentil et si serviable ,,,, Allah Allah ya Bai

MAAMAR KHELAOUI

Ses tableaux magnifiques et nombreux et ses touches artistique dans de nombreux thèmes, y compris : son tableau ressuscitant la bataille de meggarine incruste au monument a l'entrée de la ville , et ses façonnages uniques sur la muraille du théâtre en plein air d'ouargla .

Saci El Hila

Saci El Hila

Hibba - Mihoub Abdelwahab

Boulifa Med

Boulifa Med

Fils de Djamaa ,ex élève du lycée Emir Abdelkader de Touggourt.il a passé son bac en 1975 . Aprés il a terminé ses études ou non , j'ignore. Je sais que depuis ,il est allé à Alger et est devenu chanteur .je crois que sa première chanson fut "mamma mamma ,lebsa zergati"
Poste par Ghanem Cherifa

LE GRAND FLUTISTE LAGTAA MOHAMED DIT EL BAKHTI

ABDELHAK ELAMRI QANOUN -SAID CHAYEB EL OUD - KHELIFA BEGHOURI FLUTE

ARRIERE PLAN DJELLABI AHMED DIT DOUS

Saddek Boughrara

FATHI EL BAR

AHMED BOUSNINA